Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > bouddha > sudoddhana
résumé de la page

Grâce aux enseignements de son fils Bouddha, le roi Sudoddhana parvient à la pleine libération lorsqu’il meurt.

le parinibbāna du roi Sudoddhana

Parvenu à la fin de son quatrième vassa, après avoir envoyé les moines aller enseigner à travers le pays, Bouddha quitta son monastère de Rājāgaha pour se rendre à Vesālī. Le roi Licchavī, heureux de recevoir le Parfait sur ses terres, fit construire pour lui et ses disciples un monastère à l’ouest de Vesālī. Lorsque sa construction fut achevée, le roi s’approcha respectueusement de Bouddha :

« Ô noble Bouddha ! Veuillez accepter ce monastère et y demeurer durant le prochain vassa. »

Comme le Bienheureux accepta par son coutumier silence, ravi de cette bénédiction, le roi partagea sa joie avec tous les habitants du royaume. De nombreux autres logements furent bâtis aux alentours de la capitale pour abriter le saṃgha.

Un mois plus tard, le roi Sudoddhana tomba gravement malade. Craignant de disparaître sans avoir revu son noble fils – Bouddha –, il envoya immédiatement un messager pour l’inviter à son palais. Le roi tenait encore une fois à lui rendre hommage et à entendre sa noble parole. Laissant quelques moines à Vesālī, accompagné de cinq cents moines, le Bienheureux se mit en route pour Kapilavatthu, où son père Sudoddhana l’attendait. Quand il arriva à la capitale, il put ainsi délivrer de nombreux enseignements à son père. Le troisième jour qui suivit l’arrivée de Bouddha à Kapilavatthu, le roi succomba à sa maladie en parvenant au stade d’arahant, ce qui lui permit d’entrer directement en parinibbāna. Son corps fût incinéré lors d’une grande cérémonie, après laquelle Bouddha retourna avec ses moines dans son monastère de Nigrodha, aux abords de Kapilavatthu.

infos sur cette page

Origine : ouvrage français

Auteur : Moine Dhamma Sāmi

Date : Janv. 2004

Mise à jour : 14 juin 2005