Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > extra > infos > coulisses
résumé de la page

Pour savoir qui et quoi se trouve derrière ce site, quelles sont les principales réalisations « dhammadāna », à quoi ressemblait le site avant.

L’ambition de cette page est de satisfaire la curiosité des visiteurs habitués de dhammadana.org.

qu’y a-t-il derrière dhammadana.org ?

Qui est derrière ?

L’auteur

isi Dhamma (« isi » signifie « ascète » en pali) — ex moine Dhamma Sāmi — né en 1971 et investi dans la voie du renoncement depuis la fin du siècle dernier, vit principalement en Birmanie depuis 1996. Il était moine bouddhiste (sous le nom de Dhamma Sāmi) depuis le 12.04.98 pendant 13 ans, puis ascète (sous le nom de Dhamma) depuis le 10.10.10.

Il a commencé à travailler sur le projet dhammadana.org en 1999, à l’aide d’un petit ordinateur portable (Disque dur 700 Mo, Windows 98, Frontpage, Internet Explorer 5…) Slalomant entre les pannes de courant multiquotidiennes, il travaillait dans un monastère à l’écart de la petite ville de Thayet, en Birmanie (pays non desservi par Internet à cette époque).

Cette idée d’enseigner le Dhamma à travers un site Internet lui avait été suggérée par un ami méditant, et s’est développée après ses deux premières retraites méditatives, en 1996 et 1998, dans un centre de méditation calme de Yangon.

Découvrant l’informatique sur le tas et isolé de tout, il se contentera de réaliser les premiers graphismes uniquement à l’aide du logiciel Paint (par défaut dans Windows) et attendra un séjour en France pour scanner ses photos (la photographie numérique n’existait pas encore sur le marché).

Amoureux de la solitude et donc du travail en solitaire, il fera presque tout lui-même : le texte (saisie, mise en page, et pour une grande partie, rédaction et traduction), l’image (prise et retouche des photographies, création des illustrations, logos et icônes), la technique (code html, css, javascript), l’administration et le traitement des courriels.

Les contribuants

Plusieurs personnes participent d’une façon ou d’une autre à l’entretien et à l’amélioration de dhammadana.org.

Pierre Metzger

Les maux et les mots
  Comme des vers
    Se tordent et s’ajustent

  Sous le chalumeau
    De la claire lumière
      De la compréhension juste

    Avant de s’évanouir devant ce faisceau
      Dans la fine poussière
        De leur mirage vétuste.

Nicolas Alfonsi offre l'hébergement, gère le nom de domaine et apporte des aides techniques. En l’absence d’isi Dhamma, Pierre Metzger est l’administrateur de la partie française et de la partie anglaise du site, tandis que Mauro Pierluigi administre la partie italienne, et Pierre Langlais répond aux questions liées à la pratique et à l’étude du Dhamma. Frédéric Lahmi corrige les fautes les mieux cachées, tout comme Pierre Metzger. Guido Da Todi a traduit tout le site en italien. Thierry Lambrou a traduit la majeure partie de la version anglaise du site. Sébastien Billard offre le nom de domaine et l’hébergement pour dhammadana.fr, ainsi que des conseils techniques. Chistophe Caysac a prêté sa voix pour la plupart des enseignements audio. De nombreux moines ont aidé en enseignant le Dhamma. Madame Som Sok, Monsieur You Hung, Monsieur et Madame Chet Sem et de nombreux autres bienfaiteurs ont participé à travers leur générosité (matériel informatique, connexion Internet, et aide diverse). De nombreux visiteurs du site inspirent toutes sortes de textes par leurs questions intéressantes. Et d’autres encore…

Quoi est derrière ?

La motivation

Donner le Dhamma (dhammadāna en pali).

La volonté de partager ce que nous connaissons de plus précieux : la voie qui conduit à la fin des attachements, de l’aveuglement et de l’insatisfaction.

Les logiciels utilisés pour le site

L’environnement PC est employé, sur la dernière version de Windows. Pour les logiciels, il s’agit généralement des dernières versions. Seuls les deux derniers sont payants.

  • Notepad++, pour créer le code des pages web
  • Google Chrome, pour visionner le résultat
  • Firefox, pour contrôler que les pages s’affichent tout aussi correctement
  • Safari (sur un Mac), pour contrôler que les pages s’affichent bien également sur Mac
  • Internet Explorer, pour jouer au casse-tête avec ce navigateur qui a visiblement décidé de ne jamais s’aligner sur les standards
  • FileZilla, pour mettre à jour les pages web
  • Gimp, pour retoucher les photos et les images, et créer des images
  • Paint, pour certaines opérations graphiques
  • La boîte-à-couleurs, pour chercher, retrouver ou changer des couleurs
  • PngOptimizer, pour alléger les fichiers PNG
  • Open Office, pour saisir du texte ou traduire
  • Google Sketchup, pour créer les images en 3D
  • Bloc-notes, pour prendre des notes
  • Le Petit Robert, pour vérifier ou choisir des mots
  • Kaspersky, pour protéger l’ordinateur

Les sites utilisés pour le site

Cette liste se limite aux plus couramment utilisés.

  • google.com/imghp?hl=en&tab=wi, pour la recherche d’images
  • mail.google.com, pour l’échange de messages
  • crisco.unicaen.fr/cgi-bin/cherches.cgi, pour trouver un synonyme
  • leconjugueur.com, pour vérifier la conjugaison d’un verbe
  • fr.wikipedia.org, pour trouver des informations sur un sujet
  • translate.google.fr, pour avoir une idée de traduction
  • creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/, pour baser les droits du site
  • validator.w3.org/check/referer, pour vérifier la validité du xhtml
  • jigsaw.w3.org/css-validator/check/referer, pour vérifier la validité des css
  • validator.w3.org/checklink/, pour vérifier les liens d’une page
  • css3generator.com, pour générer facilement du code pour le css3
  • html-kit.com/favicon/, pour générer un favicon
  • alsacreations.com, pour réviser ses connaissances en création de sites web et pour se tenir au courant des dernières technologies en la matière
  • webmaster-hub.com, pour trouver des conseils techniques sur le création et la gestion de sites

Les principales réalisations

1999 : Création du projet dhammadana.org

Février 2001 : Mise en ligne du site dhammadana.org

2002 : Mise en ligne des versions anglaise et birmane du site

2004 : Ajout de la partie « Bouddha »

Mai 2005 : Restructuration de dhammadana.org en xmtml-css et en matière d’accessibilité

Octobre 2005 : Publication en ligne de l’autobiographie de l’auteur du site

Décembre 2006 : Mise en ligne du site dhammadana.fr, le Dhamma pour les enfants et adolescents

2007 : Réalisation du long métrage « Délivrance » (en Suisse et en Birmanie) et du site delivrance.dhammadana.org

Octobre 2008 : Publication en ligne de l’histoire « Maya la renonçante »

Février 2011 : Ajout des parties Samatha et Souttas

Septembre 2011 : Mise en ligne de la version italienne de dhammadana.org

Septembre 2011 : Mise en ligne du roman « Un enfant sur la Lune »

2012 : Réalisation du long métrage « Le Grand Héritage »

Janvier 2014 : Mise en ligne du roman « L’effet ricochet »

2014 : Réalisation du long métrage « La boîte à désirs »

Les graphismes divers, au fil des ans

Seuls les graphismes des styles par défaut sont présentés ici, mais il existe aussi des styles « dépouillés » pour les connexions lentes, « texte clair sur fond sombre » pour les déficients visuels, « imprimante » pour l’impression.


1999

Première présentation, qui ne verra jamais le jour (Ouf !)

 

2001

Présentation mise en ligne à la naissance du site sur le Web, le 12 février 2001. La page d’accueil était une page toute vide ne contenant que le logo, qui tournait seul, jusqu’à ce qu’on clique dessus.

 

2001 (fin)

Aussi lourd que de la pierre taillée, ce menu prenait presque tout l’écran à lui seul. J’avais toutefois abandonné Frontpage au profit de Dreamweaver.

 

2003

Déjà plus sobre, mais techniquement encore très archaïque : pas de javascript, menu répété dans le code de chaque page, optimisé uniquement pour un seul navigateur.

 

2005

Reconstruction intégrale du site, sur les normes du XHTML1.0 et des feuilles de style (CSS), respectant les normes d’accessibilité Wai AAA, ce qui inclut une compatibilité avec tous les navigateurs et lecteurs vocaux. Terminé les logiciels de création de pages web, le code sera désormais écrit « à la main », avec un simple texteur, d’abord le Bloc-notes, puis Notepad++.

 

2005 (fin)

Présentation fort peu connue, car proposée uniquement dans les options alternatives des feuilles de style.

 

2011

Style actuel, depuis fin février 2011, avec de nombreuses améliorations techniques, de nombreuses nouvelles pages et (enfin !) une page d’accueil claire et fonctionnelle.

 

 

Le zédi en bas de chaque page

Un zédi (mot venant du birman et prenant racine dans le mot pali cetiya) est un reliquaire souvent en forme de cloche, sur une base en escaliers, pointu vers le haut et recouvert d’une « ombrelle royale ». On les appelle souvent à tort « pagodes » ou « stupas ».

Celui qui apparaît en bas de page a été dessiné par l’A7 Dhamma. Ce modèle n’existe pas en dehors de son imagination, mais il s’inspire des formes les plus courantes des zédis de style birman. La Birmanie est « le pays des zédis ».

Le moinillon en bas de chaque page

Il s’appelle Kavindā Nanda, il provient de la région de Mandalé, en Birmanie et réside dans la région de Yangon. Les photos ont été prises au monastère Pa Auk, dans la région de Maulmyaing.

infos sur cette page

Origine : Pour le site

Auteur : isi Dhamma

Date : Févr. 2011

Mise à jour : 11 mars 2015