Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > sangha > vinaya > 227 règles > 75 sekhiya (1/2)
Les 75 sekhiya (1)

« sekhiya » signifie : « points de conduite qu’il faut apprendre, comprendre et mettre en application ». Ces règles sont un devoir pour tous les bhikkhu et tous les sāmaṇera. Ils doivent les apprendre pour les comprendre. Une fois qu’il les ont comprises, ils doivent les suivre fidèlement. En connaissant et en comprenant ces sekhiya, si un bhikkhu néglige, ne respecte pas, ou n’applique pas l’une d’entre elles, il commet une dukkaṭa. Si un sāmaṇera néglige, ne respecte pas, ou n’applique pas l’une d’entre elles, il reçoit une punition, telle que le transport de sable ou d’eau.

En manquant à une sekhiya, un gilāna bhikkhu (malade) ne commet pas de faute.

Comme pour les catégories supérieures, les 75 sekhiya ont toutes été établies en raison de méconduites faites par des mauvais bhikkhu.

1re partie, parimaṇḍala

sekhiya 1 (parimaṇḍala)

sekhiya 1 en pāḷi

« parimaṇḍalaṃ nivāsessāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Porter la robe du bas correctement mise autour de soi, de façon à laisser les bords réguliers. Il convient de mettre sa robe du bas de façon à cacher son nombril. Le bord du bas de cette robe doit descendre à huit doigts en dessous du genou, et rester régulier tout autour.

Exceptions : Dans les cas suivants, un bhikkhu ne commet pas de faute en ayant ses robes mal mises autour de lui : la robe se défait, ou glisse ; le bhikkhu ne fait pas attention ; le bhikkhu porte sa robe trop courte ou trop longue en raison d’une blessure ; le bhikkhu porte sa robe très courte pour échapper à un danger en courant.

sekhiya 2 (parimaṇḍala)

sekhiya 2 en pāḷi

« parimaṇḍalaṃ pārupissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Porter la robe du haut correctement mise autour de soi, de façon à laisser les bords réguliers. Le bord du bas de la robe du haut doit descendre à quatre doigts en dessous du genou, et rester régulier tout autour.

Exceptions : (Voir la sekhiya 1).

sekhiya 3 (suppa)

sekhiya 3 en pāḷi

« suppaṭicchanno antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Fermer la robe jusqu’au cou et jusqu’aux poignets, en se déplaçant dans les zones habitées. Un bhikkhu est tenu de fermer complètement sa robe autour de lui, jusqu’au cou, de sorte à cacher ses épaules et ses bras, dans les cas suivants :

  • dès qu’il sort du monastère, pour aller dans une zone habitée — par des laïcs ;
  • lorsqu’il effectue sa ronde de collecte de nourriture ;
  • lorsqu’il est invité à manger ;
  • lorsqu’il délivre un enseignement ;
  • pendant les procédures diverses du saṃgha (uposatha, pavāraṇā, récitations, etc.) ;
  • lorsqu’il est amené à donner des instructions à des laïcs ;
  • lorsque des laïcs viennent rendre hommage à Bouddha

À condition d’être en dehors des cas précités, un bhikkhu n’est pas tenu à cette règle dans les cas suivants :

  • en étant dans un monastère ;
  • en étant dans un endroit provisoirement considéré comme son logement (endroit où il passe au moins une nuit) ;
  • en étant dans une zone inhabitée — par des laïcs

sekhiya 4 (suppa)

sekhiya 4 en pāḷi

« suppaṭicchanno antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Fermer la robe jusqu’au cou et jusqu’aux poignets, en étant immobile ou assis dans les zones habitées. (Voir la sekhiya 3).

sekhiya 5 (susaṃvuta)

sekhiya 5 en pāḷi

« susaṃvuto antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Se tenir convenablement, en se déplaçant dans les zones habitées. En se déplaçant dans des zones habitées, il faut adopter une tenue correcte du corps, sans s’amuser avec les bras ou les jambes.

sekhiya 6 (susaṃvuta)

sekhiya 6 en pāḷi

« susaṃvuto antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Se tenir convenablement, en étant immobile ou assis dans les zones habitées. En étant immobile ou assis dans des zones habitées, il faut adopter une tenue correcte du corps, sans s’amuser avec les bras ou les jambes.

sekhiya 7 (okkhittacakkhu)

sekhiya 7 en pāḷi

« okkhittacakkhu antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Maintenir le regard toujours vers le bas, en se déplaçant dans les zones habitées. En se déplaçant dans des zones habitées, il faut diriger ses yeux vers le bas, à une distance d’environ quatre coudées – environ deux mètres – de soi, sur le sol.

Pour éviter tout danger, comme le passage de véhicules, d’animaux, etc., un bhikkhu peut, bien entendu, regarder momentanément autour de lui.

sekhiya 8 (okkhittacakkhu)

sekhiya 8 en pāḷi

« okkhittacakkhu antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Maintenir le regard toujours vers le bas, en étant immobile ou assis dans les zones habitées. En étant immobile ou assis dans des zones habitées, il faut diriger ses yeux vers le bas, à une distance d’environ quatre coudées – environ deux mètres – de soi, sur le sol, ou demeurer les yeux fermés.

sekhiya 9 (ukkhittaka)

sekhiya 9 en pāḷi

« ukkhittakāya antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas soulever sa robe, en se déplaçant dans les zones habitées.

sekhiya 10 (ukkhittaka)

sekhiya 10 en pāḷi

« ukkhittakāya antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas soulever sa robe, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

2e partie, ujjagghika

sekhiya 11 (ujjagghika)

sekhiya 11 en pāḷi

« ujjagghikāya antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas rire bruyamment, en se déplaçant dans les zones habitées.

sekhiya 12 (ujjagghika)

sekhiya 12 en pāḷi

« ujjagghikāya antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas rire bruyamment, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

sekhiya 13 (appasadda)

sekhiya 13 en pāḷi

« appasaddo antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne parler qu’à voix basse, en se déplaçant dans les zones habitées. Dans une zone habitée, un bhikkhu peut parler de sorte qu’une personne située à six coudées de lui – environ trois mètres – puisse comprendre clairement ce qu’il dit, mais de sorte qu’une personne située à douze coudées de lui – environ six mètres – ne puisse pas comprendre ce qu’il dit.

Cette règle n’est pas prise en compte dans le cas où un bhikkhu qui délivre un enseignement.

sekhiya 14 (appasadda)

sekhiya 14 en pāḷi

« appasaddo antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne parler qu’à voix basse, en étant immobile ou assis dans les zones habitées. (Voir la sekhiya 13).

sekhiya 15 (pacālakacaso)

sekhiya 15 en pāḷi

« kāyappacālakaṃ antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter le corps, en se déplaçant dans les zones habitées. Lorsqu’il est dans une zone habitée, un bhikkhu doit toujours se tenir le torse droit « comme une statue de pierre », en demeurant calme, sans gigoter.

sekhiya 16 (pacālakacaso)

sekhiya 16 en pāḷi

« kāyappacālakaṃ antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter le corps, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

sekhiya 17 (pacālakacaso)

sekhiya 17 en pāḷi

« bāhuppacālakaṃ antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter les bras, en se déplaçant dans les zones habitées.

sekhiya 18 (pacālakacaso)

sekhiya 18 en pāḷi

« bāhuppacālakaṃ antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter les bras, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

sekhiya 19 (pacālakacaso)

sekhiya 19 en pāḷi

« sīsappacālakaṃ antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter la tête, en se déplaçant dans les zones habitées.

sekhiya 20 (pacālakacaso)

sekhiya 20 en pāḷi

« sīsappacālakaṃ antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas gigoter la tête, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

3e partie, khambhakata

sekhiya 21 (khambhakata)

sekhiya 21 en pāḷi

« na khambhakato antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas poser les mains sur les hanches, en se déplaçant dans les zones habitées.

sekhiya 22 (khambhakata)

sekhiya 22 en pāḷi

« na khambhakato antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas poser les mains sur les hanches, en étant immobile ou assis dans les zones habitées.

sekhiya 23 (oguṇṭhita)

sekhiya 23 en pāḷi

« na oguṇṭhito antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas se couvrir la tête, en se déplaçant dans les zones habitées. S’il s’agit de protéger sa santé en raison d’un climat hivernal, un bhikkhu ne commet pas de faute en se couvrant la tête.

sekhiya 24 (oguṇṭhita)

sekhiya 24 en pāḷi

« na oguṇṭhito antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas se couvrir la tête, en étant immobile ou assis dans les zones habitées. (Voir la sekhiya 23).

sekhiya 25 (ukkuṭika)

sekhiya 25 en pāḷi

« na ukkuṭikāya antaraghare gamissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas se mettre sur la pointe des pieds, dans les zones habitées.

sekhiya 26 (pallatthika)

sekhiya 26 en pāḷi

« na pallatthikayā antaraghare nisīdissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas s’asseoir en ayant les genoux relevés et les bras enlacés autour des jambes, dans les zones habitées.

sekhiya 27 (sakkaccapaṭiggahaṇa)

sekhiya 27 en pāḷi

« sakkaccaṃ piṇḍapātaṃ paṭiggahessāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Adopter une attitude respectueuse, en acceptant de la nourriture. Il convient d’accepter de la nourriture en tenant convenablement son bol dans le(s) bras, devant soi, avec une attitude respectueuse et enthousiaste. Il ne faut pas accepter de nourriture avec un air dégoûté.

sekhiya 28 (pattasaññī)

sekhiya 28 en pāḷi

« pattasaññī piṇḍapātaṃ paṭiggahessāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Maintenir son attention sur le bol, en acceptant de la nourriture.

sekhiya 29 (samasūpaka)

sekhiya 29 en pāḷi

« samasūpakaṃ piṇḍapātaṃ paṭiggahessāmīti sikkhā karaṇīyā »

Définition

Ne pas accepter des haricots ou des pois en disproportion avec le riz en allant collecter la nourriture. Un bhikkhu ne doit pas accepter beaucoup de haricots ou de pois et peu de riz en comparaison.

sekhiya 30 (samatittika)

sekhiya 30 en pāḷi

« samatittikaṃ piṇḍapātaṃ paṭiggahessāmīti sikkhā karaṇīyā »

Définition

Accepter la nourriture en proportion du bol. Il convient de ne pas accepter de nourriture jusqu’à ce que la nourriture soit bombée au-dessus du bol. Cependant, un bhikkhu ne commet pas de faute en acceptant de la nourriture servie dans des boîtes posées au-dessus du riz, posée sur le couvercle, en prenant un autre bol, ou en acceptant de la nourriture pour quelqu’un d’autre.

4e partie, sakkacca

sekhiya 31 (sakkaccabhuñjana)

sekhiya 31 en pāḷi

« sakkaccaṃ piṇḍapātaṃ bhuñjassamīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Prendre soin d’adopter une attitude respectueuse, en mangeant. Il convient de manger respectueusement, sans grimacer pour montrer qu’on n’apprécie pas un mets.

sekhiya 32 (pattasaññībhuñjana)

sekhiya 32 en pāḷi

« pattasaññī piṇḍapātaṃ sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Maintenir son attention dans le bol, en mangeant. Pendant le repas, un bhikkhu ne doit pas regarder autour de lui. Il est tenu de fixer attentivement son regard sur le contenu de son bol (ou de son assiette).

sekhiya 33 (sapadāna)

sekhiya 33 en pāḷi

« sapadānaṃ piṇḍapātaṃ bhuñjassamīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Manger les aliments les uns à la suite des autres, sans en rejeter. Un bhikkhu doit manger (ou se servir) comme les portions d’aliments se présentent. Il ne doit pas commencer par le milieu. Lorsqu’il entame ce qu’il a dans le bol (ou dans un plat) par un côté, il devra continuer de prendre la nourriture par le même côté, sans entamer un autre côté.

sekhiya 34 (samasūpakabhuñjana)

sekhiya 34 en pāḷi

« samasūpakaṃ piṇḍapātaṃ bhuñjassamīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Manger le carry en portion du riz. Un bhikkhu doit préparer chaque bouchée en y mélangeant du carry au riz.

sekhiya 35 (thūpakata)

sekhiya 35 en pāḷi

« na thupakato omditvā piṇḍapātaṃ bhuñjassamīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas prendre et manger un aliment situé au sommet d’un tas de nourriture, ni aplatir un tas de nourriture. Un bhikkhu ne doit pas non plus choisir un morceau plutôt qu’un autre. Il est tenu de se servir en prenant la nourriture située du côté entamé ou de son côté si le plat n’est pas entamé. Ainsi, il convient de toujours prendre la nourriture sur le côté, au fur et à mesure que les aliments situés au milieu choient sur les côtés. Lorsqu’il reste de la nourriture un peu éparpillée dans son bol, il faut la réunir de sorte à ne constituer qu’un seul tas, et le manger par le côté.

sekhiya 36 (paṭicchādana)

sekhiya 36 en pāḷi

« na sūpaṃ vā byañjanaṃ vā odanena paṭicchādessāmi bhiyyokamyataṃ upādāyāti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas cacher du carry à l’aide de riz, dans l’espoir d’en obtenir beaucoup.

sekhiya 37 (sūpodanaviññatti)

sekhiya 37 en pāḷi

« na sūpaṃ vā agilānenā attano atthāya viññāpetvā bhuñjissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas manger de la nourriture demandée pour soi-même si l’on n’est pas malade. Il est convenable de demander de la nourriture seulement auprès des personnes de sa famille ou des dāyakā qui en ont formulé l’invitation.

sekhiya 38 (ujjhānasaññī)

sekhiya 38 en pāḷi

« na ujjhānasaññī paresaṃ pattaṃ olokessāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas regarder dans le bol d’un autre dans le but de critiquer. Il n’y a toutefois aucune faute à regarder le contenu du bol d’un autre si c’est pour lui donner de la nourriture au cas où il en aurait peu.

sekhiya 39 (atimahantakabaḷa)

sekhiya 39 en pāḷi

« nātimahantaṃ kabaḷaṃ karissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas préparer des bouchées (ou cuillérées) énormes. Une bouchée (ou une cuillérée) ne doit pas avoir un volume aussi important que celui d’un œuf de paon.

sekhiya 40 (parimaṇḍala ālopa)

sekhiya 40 en pāḷi

« parimaṇḍalaṃ ālopaṃ karissāmīti sikkhā karaṇīyā. »

Définition

Ne pas préparer des bouchées (ou cuillérées) trop longues. Il ne faut pas mettre des morceaux trop longs d’un seul coup dans la bouche. Il convient de préparer des portions ayant une proportion adéquate avant de les insérer dans la bouche.

Page suivante : pācittiya 41 à 75

infos sur cette page

Origine : Textes en birman

Traducteur : Moine Dhamma Sāmi

Date : 2000

Mise à jour : 19 juin 2005