Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > sangha > vinaya > 227 règles > développement du nissaggiya 20
Développement du nissaggiya 20

Exemples

Un bhikkhu a du tissu en trop et a besoin de beurre pour une préparation médicale. Il se rend dans une crémerie avec son tissu et demande au crémier : « dāyakā, veuillez m’échanger ce tissu avec du beurre. » Si l’échange a lieu, le bhikkhu commet le nissaggiya 20. Le beurre doit être abandonné et le pācittiya purgé à l’aide du desanā.

Si un bhikkhu dit à l’un de ses dāyakā, en employant un langage indirect : « dāyakā, vous avez du beurre. Moi, j’ai un tissu en trop. Pour la préparation d’un médicament, j’ai besoin de beurre » et que ce dāyakā, en comprenant, prend le tissu et donne du beurre au bhikkhu, il peut accepter et ne commet pas de faute.

Un bhikkhu ne doit jamais employer de tournure de phrase telle que : « Vendez ceci » ; « Achetez cela » ; « Échangez ça » etc. Toutes les affaires obtenues en ayant utilisé un tel langage sont soumises au nissaggiya 20.











infos sur cette page

Origine : Textes en birman

Traducteur : Moine Dhamma Sāmi

Date : 2000

Mise à jour : 19 juin 2005