Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > sangha > vinaya > hors pātimokkha > dukkata (11/12)
Les autres dukkaṭa (3)

À propos des sāmaṇera

dukkaṭa — Si un bhikkhu donne les préceptes de sāmaṇera à une personne âgée de moins de quinze ans, il commet un dukkaṭa.(195)

dukkaṭa — Si un bhikkhu délaisse des sāmaṇera qui vivent avec lui – sans que personne ne s’occupe d’eux –, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu interdit à un sāmaṇera de pénétrer (dans les zones) où vit le saṃgha, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu interdit à un sāmaṇera de se nourrir, il commet un dukkaṭa.

Purification des fautes

dukkaṭa — Si un bhikkhu dévoile ses fautes (par la récitation de la première phrase du desanā) auprès d’un bhikkhu qui a commis une faute similaire à lui et qu’il le sait, il commet un dukkaṭa.(205)

dukkaṭa — Si un bhikkhu reçoit les fautes (par la récitation de la deuxième phrase du desanā) d’un bhikkhu qui a commis une faute similaire à lui et qu’il le sait, il commet un dukkaṭa.(205)

Logement, construction et terrains

dukkaṭa — Si un bhikkhu fait attribuer un monastère appartenant au saṃgha à un bhikkhu qui n’est pas présent dans la sīmā lors de la procédure destinée à l’attribution de ce monastère, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si, après avoir attribué un logement – appartenant au saṃgha – à un bhikkhu, un bhikkhu le lui interdit, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu prend deux logements – appartenant au saṃgha – pour lui seul, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu fait construire un bâtiment dont la construction nécessite une durée de 20 ans ou plus, il commet un dukkaṭa.(225)

dukkaṭa — Si un bhikkhu fait construire deux monastères (simultanément), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si, après avoir accepté de prendre la responsabilité de faire construire (diriger la construction d’un bâtiment), un bhikkhu remet cette charge à un autre bhikkhu, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si, après avoir accepté de prendre la responsabilité de faire construire (diriger la construction d’un bâtiment), un bhikkhu interdit la construction de ce bâtiment – en dehors des quatre mois(25) de la saison des pluies –, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu attribue la responsabilité de faire construire un bâtiment à un bhikkhu qui n’était pas présent dans la sīmā lors de la procédure qui consistait à attribuer cette responsabilité, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un terrain akappiya, il commet un dukkaṭa.

Nourriture et boisson

dukkaṭa — Si un bhikkhu consomme de la nourriture qui a été conservée dans une kuṭī non kappiya (dont les matériaux n’ont pas été offerts correctement, etc.), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu consomme de la nourriture qui a été cuisinée dans une kuṭī non kappiya (dont les matériaux n’ont pas été offerts correctement, etc.), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu consomme de la nourriture qu’il a lui-même cuisinée, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande sans avoir vérifié ou demandé de quelle viande il s’agit (s’il a un doute), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande d’éléphant, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de cheval, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de chien, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de serpent, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de lion, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de tigre, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de panthère, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande d’ours, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange de la viande de yack, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu mange la viande d’un animal dont il sait qu’il a été tué spécialement pour lui, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu consomme de la nourriture qui, soit après avoir été conservée dans une kuṭī akappiya (dont les matériaux n’ont pas été offerts correctement, etc.), soit après avoir été cuisinée dans une kuṭī akappiya, soit après avoir été cuisinée par le bhikkhu lui-même, a été rendue akappiya (par exemple, en étant consommée par des laïcs) et de nouveau offerte entre temps (avant de la consommer), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si plusieurs bhikkhu mangent (en même temps) dans le même plat (bol, assiette, etc.), chacun d’entre eux commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si plusieurs bhikkhu boivent dans le même récipient (verre, tasse, etc.), chacun d’entre eux commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu non malade (au point d’avoir besoin d’ail) mange de l’ail, il commet un dukkaṭa.

Habillement

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise une robe faite d’une seule pièce de tissu, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte une robe complètement d’une des couleurs suivantes : marron, jaune, rouge, bleu, ou noir ; ou d’une teinte identique à celle du dos d’un centipède, d’une feuille de thé, ou de la devanture d’un serpent (se dressant), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte un vêtement fermé (un vêtement de laïc), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte sa robe à la manière des laïcs, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte le devant de sa robe du bas très long – comme une trompe d’éléphant –, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte sa robe du bas retroussée (courte) – dans un souci esthétique –, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte un vêtement en fibre de sterculiacée, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte une robe faite de fibre d’« hibiscus tiliaceus » (plante poussant au bord de l’eau), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu obtient une robe pourvue d’une frange, il doit la couper. S’il utilise cette robe sans avoir coupé la frange, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu entre dans un village(108) torse nu, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si, après la fin du vassa, un bhikkhu se rend dans un autre monastère (que celui dans lequel il a passé le vassa) dans le but de bénéficier de robes, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un vêtement du bas en fourrure, il commet un dukkaṭa.

Ceintures

dukkaṭa — Si un bhikkhu entre dans un village(108) sans ceinture (à la taille), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise une ceinture faite de plusieurs matières, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise une ceinture ayant l’apparence d’un serpent, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise une ceinture ayant la forme d’un tambourin (fine derrière et s’élargissant progressivement jusqu’à être large devant), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise une ceinture ayant une forme semi-cylindrique, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bouton de ceinture en or ou en argent, il commet un dukkaṭa.

Port des sandales

dukkaṭa — Si un bhikkhu entre dans un village(108) chaussé de sandales, il commet un dukkaṭa.(210)

dukkaṭa — Si un bhikkhu porte des sandales neuves à deux couches (semelles) ou plus, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales qui sont totalement (d’une seule couleur) – marron, rouges, foncées, noires, d’une teinte identique à celle du dos des petites herbes rases (orange), ou d’une teinte identique à celle du thé –, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales dont la ficelle est de couleur marron, rouge, foncée, noire, d’une teinte identique à celle du dos des petites herbes rases (orange), ou d’une teinte identique à celle du thé, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales qui cachent les talons, la partie inférieure des jambes, ou les talons et la partie inférieure des jambes, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales fourrées de kapok, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales aux ficelles tachetées comme des ailes de francolin (oiseau), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales aux ficelles comme des cornes de chèvre, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales aux ficelles comme des pinces de scorpion, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales faites de plumes de paon, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales exceptionnelles, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise des sandales en peau de lion, de tigre, de panthère noire, de léopard, de loutre, de chat, d’écureuil ou de polatouche (écureuil volant), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu circule avec des sandales dans un lieu où se trouve un (ou plusieurs) précepteur, quelqu’un (un bhikkhu considéré) comme un précepteur, un (ou plusieurs) instructeur, ou quelqu’un (un bhikkhu considéré) comme un instructeur, il commet un dukkaṭa.(210)

dukkaṭa — Si un bhikkhu circule avec des sandales entre des murs, il commet un dukkaṭa.(210)

dukkaṭa — Si un bhikkhu marche à l’aide de chaussures hautes(211) (destinées aux personnes riches), de chaussures en bois, en palmier, en herbe, en roseau, en coton, en « buchanania lancifolia », en herbe de kamala, en oranger, en or, en argent, en pierre précieuse, en pierre taillée, en cristal, en maillechort (alliage de cuivre rouge et de plomb), en engobe, en étain, en graphite (plombagine), ou en cuivre rouge, il commet un dukkaṭa.

Nudité

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit se prosterne, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit fait se prosterner autrui (devant lui), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit frictionne un bhikkhu qui ne porte pas d’habit, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit se fait frictionner par un bhikkhu qui ne porte pas d’habit, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit fait un don à un bhikkhu qui ne porte pas d’habit, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit accepte un don, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit met un aliment dans la bouche, lèche un aliment ou mange un aliment, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu qui ne porte pas d’habit boit, il commet un dukkaṭa.

Bols

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en bois, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en or, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en argent, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en pierre précieuse, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en pierre taillée, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en cristal, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en bronze, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216)en engobe, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en étain, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en plomb, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en cuivre, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en bambou, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) sur lequel il y a des images, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) sur lequel il y a des décorations ou des motifs, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) extraordinaire, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu stocke de l’eau dans un bol(216), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu fait sécher au soleil un bol(216) qui contient de l’eau, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu laisse (son) bol(216) au soleil, il commet un dukkaṭa.(217)

dukkaṭa — Si un bhikkhu pose un bol(216) sur un rebord (étagère étroite, coin de table, etc.), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu accroche un bol(216), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu pose un bol(216) sur un lit ou sur une planche, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu pose un bol(216) sur son torse, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu pose un bol(216) sur une ombrelle (ou un parapluie), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu ouvre un battant – une porte, un volet – en portant un bol(216), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu accepte de la nourriture à l’aide d’une écorce de gourde (utilisée comme récipient), il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu accepte de la nourriture à l’aide d’une poêle à anses, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) en tête humaine, il commet un dukkaṭa.

dukkaṭa — Si un bhikkhu utilise un bol(216) pour y jeter les déchets alimentaires ou l’eau avec laquelle il se rince la bouche, il commet un dukkaṭa.

Voir la suite des dukkaṭa

infos sur cette page

Origine : Textes en birman

Auteur/traducteur : Moine Dhamma Sāmi

Date : 2003

Mise à jour : 19 juin 2005