Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > potaliya sutta
MN 54 - potaliya sutta

Le récit de Potaliya

Potaliya était un laïc qui avait abandonné toutes les activités de son état, légué ses biens à son fils et vivait de peu. Le Bienheureux lui dit que les disciples nobles abandonnent d’autres activités : le meurtre, le vol, le mensonge, les propos qui créent la zizanie, la convoitise, les reproches, la colère, la rancœur et l’orgueil. De plus, ils abandonnent les plaisirs sensoriels et se réfugient dans l’unité (absorption contemplative). Les plaisirs des sens sont comparés à des os, à un morceau de viande, à une torche, à un puits de braises, à un rêve, à un emprunt, à des fruits. Les nobles disciples se rappellent ensuite leurs vies antérieures, voient la mort et la renaissance, et se libèrent. Potaliya devient un disciple du Bienheureux.

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011