Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > kaṇṇakatthala sutta
MN 90 - kaṇṇakatthala sutta

Le récit de Kaṇṇakatthala

Le roi Pasenadi du Kosala va voir le Bienheureux dans le parc aux daims de Kaṇṇakatthala et l’interroge sur un propos qu’on lui attribue. Le Bienheureux rectifie le propos ainsi : « Il n’est pas possible qu’un ascète ou qu’un brahmane sache tout et voit tout en une seule fois ».

Les castes des nobles et des brahmanes sont traitées avec des marques de respect par les autres, mais y a-t-il d’autres différences ? En ce qui concerne les qualités utiles – confiance, bonne santé, sincérité, énergie et sagesse –, il n’y a pas de différences entre les castes, mais entre les individus.

Y a-t-il des deva ? Brahmā existe-t-il ? Reviennent-ils dans notre monde ?

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011