Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > dantabhūmi sutta
MN 125 - dantabhūmi sutta

Le récit des phases du dressage

Le prince Jayaséna demande au sāmaṇera Aciravata si un moine vigilant, ardent et résolu peut atteindre l’unicité d’esprit. Le sāmaṇera répond que oui. Le prince demande un enseignement, mais ne le comprend pas et s’en va.

le Vénérable Aciravata va trouver le Bienheureux, qui lui dit que le prince s’adonne aux plaisirs des sens et ne peut comprendre ce qui nécessite d’y renoncer. Comparaison des deux amis : l’un reste au pied d’une montagne et refuse de croire l’autre qui lui décrit ce qu’il voit depuis le sommet.

Parallèle détaillé, étape par étape, entre le dressage de l’éléphant sauvage et l’entraînement du disciple du Bienheureux.

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011