Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > araṇavibhaṅga sutta
MN 139 - araṇavibhaṅga sutta

Le récit de la division des trêves

Les moines ne doivent ni s’adonner aux plaisirs profanes ni se mortifier, mais rester dans le juste milieu défini par l’octuple chemin. Ils ne doivent pas approuver ou désapprouver tel ou tel comportement, mais seulement montrer les relations de cause à effet. Ne pas s’attacher aux plaisirs des sens, mais atteindre les jhāna. Parler à bon escient, lentement, dans un langage correct. Tout cela est comparable à une trêve, le contraire au cliquetis des armes dans la bataille.

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011