Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > rāhulovāda sutta
MN 147 - rāhulovāda sutta

Le récit de Rāhula

Le Bienheureux montre à son fils Rāhula que les objets des 6 sens, les organes des 6 sens, les consciences correspondantes, les contacts avec les organes des sens et tous les ressentis, perceptions, composants et consciences qui résultent de ces contacts sont temporaires (anicca), donc malheureux, et qu’on ne peut pas en penser « ceci est à moi, je suis ceci, ceci est mon moi ». Le disciple noble qui les voit ainsi s’en détache, s’en dépassionne, se délivre et reconnaît cette Délivrance. Rāhula atteint l’Accomplissement.

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011