Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > souttas > majjhima nikāya > indriyabhāvanā sutta
MN 152 - indriyabhāvanā sutta

Le récit du développement des facultés

Quand un moine perçoit un objet des 6 sens, il voit qu’apparaît en lui plaisir ou déplaisir, et que cela est conditionné et grossier alors que le regard neutre est excellent. Il stoppe immédiatement plaisir ou déplaisir et maintient le regard neutre. De plus, il souffre de ce plaisir ou déplaisir, en a honte, en est dégoûté. Ainsi développe-t-on les facultés dans l’entraînement des ariyā.

Quand les facultés sont-elles pleinement développées ? Quand on peut percevoir à volonté agrément ou désagrément dans ce qui paraît désagréable ou agréable, ou quand on peut rejeter les deux en gardant un regard neutre, vigilant et pleinement conscient.

Conclusion

Il y a les pieds des arbres, Ānanda, il y a les solitudes. Pratiquez la contemplation, Ānanda, ne restez pas insouciants, n’ayez pas de regrets plus tard, tel est mon enseignement pour vous.

Ainsi parla le Bienheureux.

infos sur cette page

Origine : Enseignements et discussions entre Bouddha, ses disciples, ses antagonistes… (Nord de l’Inde actuelle)

Date : Ve siècle avant notre ère

Traducteur : Christian Maës

Mise à jour : 25 févr. 2011