Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > extra > audio et vidéo
enseignements audio et vidéo

Remarque : Les « textes lus » sont des textes originairement écrits qui ont été lus – exception faite pour « Interviews » – (excellente qualité d’enregistrement pour les MP3).

Les « sermons originaux » sont des sermons originaux qui ont ensuite été transcrits pour le site (moyenne qualité d’enregistrement).

Textes lus

Les textes lus sont enregistrés en deux formats : MP3, prévu pour le téléchargement ; et WMA, convenant pour une écoute en ligne.

En quelques lignes…
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/eql.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/eql.wma
Entrevue avec le moine Sīla Vanta
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/entrevue.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/entrevue.wma
Questions fréquentes (en 2 parties)
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/faq.mp3
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/faq2.mp3

WMA : dhammadana.free.fr/audio/faq.wma
WMA : dhammadana.free.fr/audio/faq2.wma
La pratique laïque
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/laique.mp3
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/laique2.mp3

WMA : dhammadana.free.fr/audio/laique.wma
WMA : dhammadana.free.fr/audio/laique2.wma
Les 8 préceptes
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/8precept.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/8precept.wma
Instructions de base à vipassanā
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/instructions.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/instructions.wma
Introduction et méthode
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/methode.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/methode.wma
La voie modérée
MP3 : dhammadana.free.fr/audio/moderee.mp3
WMA : dhammadana.free.fr/audio/moderee.wma

Sermons originaux

Pour la plupart des fichiers audio ci-dessous, un extrait en texte est présenté.

La vertu
Être se montrant bienveillant à l’égard d’un autreNous savons tous que l’adultère génère une quantité considérable de souffrance. De plus, toute personne qui pratique l’adultère est obligée de mentir. Quand on choisit de s’abstenir de mentir, on est déjà pratiquement dans l’incapacité de commettre l’adultère. Dans notre société, l’adultère est source d’un nombre colossal de souffrance. Il contribue largement à l’expansion de maladies très dangereuses, et surtout, il contribue à l’expansion de la maladie la plus dangereuse de toutes : la pourriture mentale, la médiocre comédie humaine dans laquelle beaucoup d’entre nous s’entretiennent.
Taille : 10,0 Mo        Durée : 58 min 21 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/la_vertu.mp3
Introduction à vipassanā
Une personne méditant assise, une autre deboutQuand vous vous asseyez, vous observez tout ce qui se passe, le corps qui se baisse, les jambes qui se plient, les tensions qui peuvent apparaître. De ce fait, vous vous asseyez très lentement. Vous ne le faites pas pour le plaisir de vous asseoir lentement, mais parce que c’est la conséquence nécessaire d’une attention très juste et très profonde. Si vraiment vous faites l’effort de rester attentif à tous les détails, vous allez naturellement ralentir vos mouvements. Comme le vénérable Mahāsī le disait ; un véritable yogī en vipassanā est comme un vieillard en convalescence.
Taille : 12,9 Mo        Durée : 1 h 15 min 09 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/introduc.mp3
Attention ! Cet enseignement n’est pas le même que celui proposé sur ce site sous le même nom :
Introduction à vipassanā
Le satipatthāna
Logo dhammadāna fondu dans un graphisme dégradé
Taille : 10,3 Mo        Durée : 1 h 00 min 10 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/satipatt.mp3
Attention ! Cet enseignement n’est pas le même que celui proposé sur ce site sous le même nom :
Le satipaṭṭhāna
La vie de Bouddha
Bouddha en posture de méditation assise, sous un arbreQuelque chose de tout à fait insolite lui est apparue : un homme au crâne rasé, portant un simple tissu sur les épaules, assis sous un arbre, en posture de méditation. Son serviteur lui expliqua alors qu’il s’agissait d’un ascète, de quelqu’un à la recherche d’une certaine expérience lui permettant de se libérer de la vieillesse, de la maladie et de la mort.

Frappé par cette vision, le futur Bouddha comprit instantanément que là serait sa tâche dans le monde. Il voulait trouver la voie qui puisse mener les êtres à la fin de la souffrance.
Taille : 13,3 Mo        Durée : 1 h 17 min 36 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/bouddha.mp3
Attention ! Cet enseignement ne correspond pas à la partie « Bouddha » de ce site.
Les 6 mondes
Représentation simplifiée d’êtres des six mondesLe plus important n’est pas tant de se préoccuper de savoir si nous avons vécu avant la fécondation et si nous continuerons vraiment de vivre après la mort. Ce sont des hypothèses lointaines. Ce qui est intéressant est de savoir que, chaque matin, nous nous levons et la corvée de vivre recommence. Vivre est une corvée et la plupart des humains essayent de s’en distraire, en trouvant des occupations amusantes ou plaisantes, quand leurs conditions les leur permettent. Certaines personnes, à certaines périodes de leur vie, ont la possibilité de se trouver des moments de loisir, de distraction, de plaisir. D’autres personnes, à d’autres moments, dans d’autres régions ou à d’autres époques de l’histoire, sont constamment affligés par des peines, des maladies, des guerres ou par d’autres troubles.

Dans tous les cas de figure, lorsque nous avons la possibilité de nous faire plaisir, nous allons entreprendre les efforts nécessaires pour y parvenir. Lorsque nous sommes en train d’éprouver des difficultés, nous allons entreprendre les efforts nécessaires pour essayer de s’en sortir.
Taille : 14,3 Mo        Durée : 1 h 23 min 27 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/6_mondes.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
Les six mondes
Les jhāna et nibbāna
Être mystique générant des sphères colorées en méditantCette voie qui est censée amener les êtres à la fin de la souffrance, est une voie légitime et saine. C’est une voie dans laquelle s’engage toute personne suffisamment sensée et suffisamment intelligente. Seuls, les animaux – qui ne peuvent pas échapper à leur misère quotidienne – s’y entretiennent de la manière la plus confuse qui soit, en continuant de vivre malgré eux dans un monde de prédation, d’agressivité, de peur, de fuite, de haine et de violence.

Les humains ont une capacité que les animaux n’ont pas. Dans un premier temps, c’est de concevoir qu’il est peut-être possible d’y échapper. Dans un deuxième temps, désirer sincèrement vouloir y échapper et d’aller vers quelque chose, vers un lieu, un état, une expérience qui en serait totalement vide.
Taille : 11,4 Mo        Durée : 1 h 06 min 40 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/jhan_nib.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
Les jhāna et nibbāna
dāna sīla bhāvanā
Bonhomme regardant dans toutes les directions pour offrir des cadeaux, dont un gros qu’il tient dans une mainCe sont les trois étapes nécessaires pour arriver à la libération complète. Cette voie a été suivie par le sage Gotama en personne et par la totalité de ses disciples, qui sont arrivés au but ; il n’y a pas d’exception. En abandonnant sa vie mondaine, en abandonnant à sa famille la totalité de ses biens, mais aussi de ses pouvoirs politiques, le prince Siddhattha a achevé la première de ces trois étapes. Il est parti vivre en solitaire dans la forêt, sans rien emmener avec lui, pas même les signes de sa royauté, comme sa longue natte. Il s’est retrouvé vêtu d’un simple drap de coton, dans le dépouillement le plus total.
Taille : 7,7 Mo        Durée : 44 min 55 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/da_si_bh.mp3
Six questions au moine Sāsana
Gros plan sur l’œil et l’oreille du moine SāsanaPourquoi les moines ne travaillent-ils pas — ne serait-ce que pour subvenir à leurs propres besoins ? Pourquoi faut-il qu’ils dépendent de la mendicité ou des dons ?

Les moines ne dépendent pas de la mendicité, parce qu’ils ne mendient pas. Les moines ne demandent rien, ils dépendent des dons, mais ils ne mendient pas pour les obtenir. De plus, un moine ne travaille pas tout simplement parce qu’il a fait le choix de ne pas travailler. Il y a ceux qui souhaitent continuer de travailler pour gagner leur nourriture, mais en général, ils le font aussi pour gagner beaucoup plus que ça ; pour s’acheter toutes sortes de plaisirs, de distractions, ou de loisirs. Le moine est celui qui a fait le choix de restreindre – ou tout au moins d’essayer de restreindre – sa consommation des plaisirs. En tout cas, il a fait le choix de ne plus du tout avoir une vie ordinaire de distraction ou de loisirs.

De ce fait, il n’a plus du tout besoin d’argent, il n’a plus besoin de gagner sa vie, puisqu’il n’a plus rien à s’acheter. Pour ce qui est du minimum nécessaire pour sa nourriture et ses robes, ce sont des laïcs qui lui offrent ces choses-là. Ils sont d’ailleurs très contents de profiter de l’opportunité pour pratiquer le don et la charité en offrant le minimum vital – et parfois plus – à ces moines qui paradoxalement, ne leur ont rien demandé.
Taille : 4,4 Mo        Durée : 25 min 33 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/6_quest.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
Six questions au moine Sāsana
dukkha
Gros plan sur la tête d’un ogreSelon lui, le point le plus important n’est pas l’acquisition du bonheur. Le point le plus important est d’arriver à la fin, à la cessation, à l’extinction, à la disparition de la peine. D’ailleurs, quand il nous dit de quoi est fait le monde selon lui, il dit qu’il est fait de dukkha, qui est la peine, la douleur. Il nous dit qu’il y a bien entendu une cause à cette peine, et que parce qu’il y a de la peine et de la douleur dans le monde, il doit y avoir la possibilité de la fin de la peine. De la même manière que c’est parce qu’il existe la maladie qu’il existe la guérison. Car s’il n’y avait pas de maladie il n’y aurait bien entendu pas de guérison.
Taille : 5,2 Mo        Durée : 30 min 03 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/dukkha.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
dukkha
La tradition des offrandes de robes aux moines
Moine recevant une robe en offrandeDe nos jours, nous pouvons souvent participer à des cérémonies qui prennent des allures un peu formelles, un peu cérémonieuses, avec des récitations. Ce type de cérémonie peut être beaucoup plus informelle : tout simplement lorsqu’on voit qu’un moine porte des robes usées ou trouées, une personne peut de sa propre initiative, aller lui acheter un jeu de robes et lui apporter sans qu’il y ait nécessairement de récitation ou quoi que ce soit.

Toutefois, le monde étant ce qu’il est, les peuples étant ce qu’ils sont, il y a un besoin tout à fait naturel – d’ailleurs compris et anticipé par Bouddha – de la part des communautés, de la part des peuples, de se livrer à des choses qui prennent des aspects plus formels, plus cérémonieux. Bouddha n’a bien entendu, donné aucune contre-indication à la chose. C’est au moine de faire la part des choses. C’est à lui de comprendre ce qui se passe.
Taille : 3,6 Mo        Durée : 31 min 09 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/kathina.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
Le kathina
Questions et réponses sur les croyances et la pratique quotidienne
Bâton d’encens plongé dans la flamme d’une lampe à huileCe qui fait renaître dans les mondes inférieurs, c’est le fait d’avoir des croyances.

(…)

Pour Bouddha, la croyance juste, c’est « pas de croyance ». Ce n’est pas remplacer une croyance par une autre, c’est abandonner toutes croyances.

(…)

Quand quelqu’un pratique la charité dans le cadre d’une croyance religieuse, le mérite de son geste s’en trouve considérablement diminué, car il est mélangé avec cette croyance. Bouddha encourage à la pratique de la charité sans croyance. On ne donne pas parce qu’on est Bouddhiste, Chrétien ou Musulman, mais pour soulager une souffrance ou pour répondre à un besoin utile. Dans ce cas, le mérite est considérable.
Taille : 20,5 Mo        Durée : 1 h 59 min 26 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/qr_cr_pr.mp3
Questions et réponses sur sīla
Fleur aux pétales mauvesBouddha dit que ceux qui se doivent d’avoir le sīla le plus « solide » sont les dirigeants. Un pays dirigé par des êtres dépourvus de sīla court inévitablement à la catastrophe. Si vous demandez à quelqu’un pourquoi il utilise le téléphone de son entreprise pour son usage personnel, il pourra vous répondre : « Moi, quand je téléphone, c’est un euro, mais le ministre, lui, se fait loger dans un château au frais des contribuables. »

Être gouverné par des voleurs ne constitue pas un motif valable pour voler, mais les gens raisonnent ainsi. Si le peuple sent qu’il a des dirigeants très honnêtes, très purs, naturellement, il sera plus pur. S’il sent qu’il est dirigé par des gens malhonnêtes, il aura naturellement tendance à se laisser aller.
Taille : 4,4 Mo        Durée : 25 min 25 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/qr_dsb.mp3
Instructions de base à l’entraînement à vipassanā
Portrait du Vénérable MahāsīOn verra par soi-même que ce qui apparaît disparaît après un court instant. Les êtres ordinaires conçoivent que ces deux classes de phénomènes matériels et mentaux persistent à travers la vie, et ce, de l’enfance à l’âge adulte. En fait, il n’en est pas ainsi. Il n’y a aucun phénomène qui dure indéfiniment. Tous les phénomènes apparaissent et disparaissent si rapidement qu’ils durent moins longtemps qu’un clignement d’œil. On en viendra à connaître ceci personnellement en continuant à noter. On sera alors convaincu de la non-permanence des phénomènes.
Taille : 4,7 Mo        Durée : 27 min 16 s
Emplacement :
dhamma.free.fr/sermons/vipassan.mp3
Équivalent texte (sur le site) :
Instructions de base à l’entraînement à vipassanā
Questions et réponses sur le satipatthāna
Moine en posture de méditation, sous un arbre
Taille : 16,6 Mo        Durée : 1 h 36 min 55 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/sermons/qr_satip.mp3

Exposés

Conseils aux méditants durant leur interview
Portrait du Vénérable Sayadaw U PanditaInstructions précises pour développer vipassanā

En dépit d’instructions données sur la manière de méditer, il y a des yogis ou des méditants qui sont incapables de pratiquer convenablement et d’expliquer adéquatement leurs expériences à leur enseignant durant les séances d’interview. Quelques-uns peuvent bien méditer mais ne peuvent pas décrire d’une façon satisfaisante comment ils ont médité et ce qu’ils ont expérimenté. Cet exposé entend aider de tels yogis à faire un compte-rendu à leur enseignant de leur expérience de méditation au cours de leur pratique.
Taille : 4,4 Mo        Durée : 25 min 30 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/audio/Conseils aux méditants.mp3
Équivalent texte sur ce site :
Conseils aux méditants durant leur interview

Fichiers vidéo

Délivrance (long métrage)
        Durée : 123 minutes
Site officiel :
delivrance.dhammadana.org
Les Tirades de Sagaing
Taille : 104 Mo        Durée : 15 min 12 s
Emplacement :
dhammadana.free.fr/video/tirades.mov
29 questions au moine Dhamma Sāmi
        Durée : Environ entre 3 et 12 minutes par vidéo.
Emplacement :
www.google.com/search?hl=fr&tbs=vid:1&q=%22dhamma+sami…
Construire la maison de la Paix
(Building the house of Peace)
Enseignement délivré le 13 avril 2007 par Ajahn Brahm.
Sous-titré en français      Durée : 58 min 47 s
Emplacement :
http://www.youtube.com/watch?v=JQzO8hRO0AA&feature=youtu.be
infos sur les textes lus

Origine : Textes écrits pour le site

Auteur : Moine Sāsana pour « Introduction et méthode », et moine Dhamma Sāmi pour le reste

Voix : Christophe Caysac

Date : Entre 1999 et 2003

infos sur les sermons originaux

Origine : Enseignements enregistrés près de Paris

Auteur : Vénérable Mahāsī Sayādaw pour les « instructions de base » et le moine Sāsana pour le reste

Date : 2002

infos sur les vidéos

Origine : Extraits (d’un enseignement) filmés à Paris et extraits (d’une entrevue) filmés près de Paris

Auteur : Moine Dhamma Sāmi

Réalisateur : Amine Rachedi

Date : Fin déc. 2004

Mise à jour de la page : 14 juil 2012