Cliquez ici pour afficher normalement la page (avec mise en forme et graphisme). Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre navigateur accepte JavaScript et supporte les CSS. Nous vous recommandons un navigateur respectant les standards, tel que : Google Chrome, Firefox, Safari…

Vous êtes ici : accueil > vipassanā
en quelques mots…

Cette partie offre de nombreuses informations sur vipassanā, et des enseignements détaillés sur cette méditation pratiquée presque partout dans le monde.

Accueil de la partie « vipassanā »

Il est facile de cueillir un fruit. Faut-il encore savoir comment grimper sur l’arbre.

Bienvenue dans la partie vipassanā, qui fournit de nombreuses explications concernant la méditation dite « vipassanā ».

Attention : Il ne s’agit pas encore ici de ce que Bouddha appelait véritablement « vipassanā », qui est une vision éclairée de la réalité ultime grâce à un esprit dont la concentration est si aiguisée qu’il est capable de distinguer les moments de conscience un à un. À titre indicatif, ces moments apparaissent par millions durant le temps d’un clin d’œil ! La « vipassanā » exposée dans cette partie est la même que celle enseignée à peu près partout dans le monde aujourd’hui. C’est une méditation facilement accessible pour qui n’a jamais pratiqué la méditation. Le nom usuel de cette dernière est « méditation vipassanā », mais on devrait l’appeler « méditation préparatoire ». Il ne faut donc pas la confondre avec la « vipassanā » que Bouddha enseignait à ses disciples.

La principale différence ? Le principe reste le même, mais la « réalité » observée demeure conceptuelle ; elle n’est pas encore ultime car l’esprit n’est pas suffisamment purifié pour la pénétrer. Cet entraînement de « vipassanā directe » constitue néanmoins une excellente approche de la pratique du Dhamma et permet de développer de nombreuses paramī.

En réalité, vipassanā est une connaissance juste et directe de la réalité. Cette connaissance ne peut donc en aucun cas se baser sur des concepts. Sans une concentration profonde avec laquelle l’esprit est parfaitement contrôlé, l’esprit ne peut pas expérimenter autre chose que des concepts, quels que soient la profondeur de la réflexion et le degré d’attention. Même les plus grandes prises de conscience ne sont que des concepts.

Définition précise de vipassanā

Connaissance par l’expérience directe des caractères d’impermanence (anicca), d’insatisfaction (dukkha) et de non-soi (anatta), de tous les constituants de l’esprit et de la matière à travers les 5 ensembles (khandā), pour la conscience de chacun des 6 sens — hormis l’ensemble de la matière concernant la conscience mentale.

Cette connaissance, qu’est vipassanā, se développe par un entraînement appelé satipaṭṭhāna : l’établissement de l’attention. La vision directe, telle qu’elle est enseignée ici et dans toutes les méthodes de « vipassanā directe », se développe dès l’instant où la conscience connaît l’objet perçu par une observation attentive et en évitant toute autre action.

 

Plan de la partie « vipassanā »

infos sur cette page

Objet : Accueil de la partie
« vipassanā »

Date : Févr. 2001

Auteur : isi Dhamma

Mise à jour : 5 mars 2012